Comprendre les cartes de voyance et cartomancie

Comprendre les cartes de voyance et cartomancie

La plupart des gens s’attellent aux séances de voyance sans avoir vent de la manipulation des cartes. Les gestes sont certes mystérieux. Pour lever le voile sur cette pratique, voici une explication des cartes de voyance.

Prémisse et histoire du tarot

Le tarot a été utilisé depuis la nuit des temps, en l’occurrence par les Tsiganes pour son pouvoir prémonitoire sur le présent et l’avenir. Ce n’est que dans les années 1500 qu’il a été institué en Europe, avec l’apparition du tarot de Marseille originaire d’Italie. La démocratisation de cet art divinatoire s’est instituée plus tard. Les cartes ont été peintes d’image emblématique contenant les costumes italiens traditionnels. Avec l’évolution des versions modernes, les symboles allégoriques (Dieu grec, politique, culture, etc.) sur différents thèmes ont été introduits. Néanmoins, la plupart des versions modernisées sont descendantes de la cartomancie d’Antoine Court de Gébelin et de Jean-Baptiste Alliette dit Etteilla. Les versions standardisées se jouent à 32 ou 52 cartes. Avant de s’aventurer à une séance de cartomancie ou de voyance, il faudrait déjà se renseigner de leur signification.

Comment interpréter les cartes ?

Avant de s’essayer au tarot, il est nécessaire de se familiariser avec les symboles. celine-voyance-gratuite.com vous expliquez. Cet art divinatoire qu’est la cartomancie consiste à lire les prémonitions par l’interprétation des cartes. Il existe un large rayon de cartes dans la pratique, dont le tarot de Marseille en est le plus connu. Il y a en outre le tarot persan, l’oracle, le tarot de couleur, etc. Les différents jeux de cartes contiennent en général les vingt-deux jeux d’atout, qui raconte chacun sa propre signification : bateleur, papesse, impératrice, empereur, pape, chariot, justice, amoureux, ermite, roue de la fortune, force, pendu, mort, tempérance, diable, maison Dieu, étoile, lune, soleil, jugement, monde, mat.

Il faut déjà avoir conscience que la lecture des cartes raconte une histoire à travers des chamboulements d’images et de représentations. Les successions d’image, de symbole ou de chiffres prennent tout leur sens après l’interprétation. Cette dernière requiert cependant la faculté de relier les aspects entre eux pour en faire un assemblage d’histoire.

Tirage des cartes

Après s’être mis dans le bain sur les possibilités qu’offrent les cartes, il est temps de tirer le tarot ou les cartes. La séance commence par le mélange des cartes. Puis, les jeux de cartes sont coupés par vous ou le tarologue. Il existe plusieurs types de tirage, dont le tirage en croix et le tirage astrologique. Le premier consiste à tirer quatre cartes d’interprétation et d’une dernière carte de synthèse. Ce tirage en croix consiste à disposer les quatre cartes dans l’ordre du signe de la croix catholique (gauche, droite, en haut et en bas). La première carte à gauche correspond à l’état d’esprit du consultant au moment présent, la seconde à droite décrit son environnement de vie (entourage, partenaire, ami, collaborateur, etc.), la troisième au-dessus décrit les désirs profonds de la personne et parfois son avenir et la dernière au-dessous donne un aperçu de sa situation matérielle (finances, travail, repères, objectif, …). La carte de synthèse s’obtient comme suit : additionner les nombres des quatre premières cartes, en soustrayant le nombre cartes du jeu (4 cartes), le résultat donne la valeur numérique de la cinquième carte.

Le tirage astrologique consiste quant à lui à tirer douze cartes, et parfois treize où la dernière sera la synthèse du jeu. Il y a également le tirage du prénom. C’est sans doute le type de tirage le plus simple et le plus amène à dévoiler la personnalité d’une personne. Il consiste à tirer le nombre de cartes correspondant au nombre de lettre du prénom de la personne.