Le Tarot de Marseille : les origines de la voyance

Le Tarot de Marseille : les origines de la voyance

Des origines controversées

Tout semble démontrer que le tarot n’est pas européen. En effet, il est sans doute bon de rappeler que les voyants étaient bien présents en Europe mais se basaient sur des éléments naturels ou sur la lithothérapie pour réaliser des présages. Si vous souhaitez d'autres informations sur le Tarot de Marseille, sachez que le site Cartes de Voyance vous permet d’en explorer toutes ses possibilités.

Tout débute au VIIe siècle …

Tout semble indiquer que le tarot de Marseille trouve ses origines dans la Chine profonde du VIIe siècle. Il faut cependant bien comprendre que ce jeu de cartes de voyance ne ressemblait en rien à celui que nous connaissons aujourd’hui, car il était basé sur les croyances et métissé à la culture chinoise. Le début des échanges commerciaux entre les frontières a finalement permis l’échange de culture, et la circulation du Tarot qui était peu commun en Europe.

Se poursuit à la Renaissance

Il faut attendre la Renaissance, soit au XIVe siècle, pour que le tarot de Marseille soit utilisé par tous ceux qui possèdent un don de voyance. D’abord très utilisé à la cour italienne, celle-ci n’y voyait qu’un simple amusement et non un jeu de cartes de voyance. Il faut attendre que son contenu atteigne la France pour qu’il soit rapidement utilisé dans un domaine ésotérique et mystérieux.

Par qui, comment et pourquoi ? La question reste encore aujourd’hui insoluble : l’histoire du tarot de Marseille est malheureusement pleine d’ellipses dont personne n’a la clé... Tout ce dont nous sommes sûrs, c’est que la France connaît dans tout le pays l’apparition de couleurs dites « latines » sur les enseignes des magasins : le cœur, le pique, le carreau et le trèfle. A ce jeu se rajoute 10 cartes à points, numérotés de l’as au dix, ainsi que des figures ou têtes : le roi, la dame, le cavalier et le valet.

Le XIXe siècle : une période importante

Il faut donc attendre le XIXe siècle pour que le tarot de Marseille soit créé sous la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. En effet, des cartes sont rajoutées à ce jeu de voyance : ce sont les lames que l’on appelle également arcanes. Celles-ci sont différenciées entre les arcanes majeurs ou arcanes mineurs et viennent compliquer la tâche des voyants. Seuls ceux qui sont dotés d’un don de voyance et qui connaissent la symbolique de chaque carte sont en mesure de l’interpréter pour donner une réponse digne de ce nom.

De nos jours : les conclusions de ses évolutions

Au XXIe siècle, de nombreux tarots de Marseille ont vu le jour. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il s’agit bien plus que d’un simple jeu de cartes de voyance. Celui qui possède un don de voyance utilise le tarot comme d’un outil, d’un catalyseur qui va lui permettre de contrôler son don en le laissant le guider à travers le tarot. C’est ce qui amènera à la démocratisation des consultations de voyance de notre époque. C’est un avantage qui demande de l’expérience ainsi qu’une grande affinité avec son jeu de cartes de voyance. C’est pourquoi il est recommandé de toujours choisir son jeu en fonction de son ressenti et de se laisser guider.

Vous pouvez retrouver parmi tous les tarots existants le tarot de Rider-Waite, avec des arcanes plus simples à analyser, car explicités. Il est ainsi plus facile de commencer avec ce celui-ci pour faire un tirage si vous débutez et que vous souhaitez manipuler votre don de voyance peu à peu.

Les arcanes : révélatrice du savoir de votre voyant

Avec le temps, les arcanes sont toujours séparés entre les mineurs et les majeurs mais ils sont beaucoup plus nombreux qu’autrefois. Si vous souhaitez mieux appréhender les arcanes, sachez qu’il est important de vous plonger de longues heures dans des livres dédiés pour saisir les subtilités présentes dans ce support. C’est lorsque vous connaîtrez le tarot dans sa globalité que vous pourrez commencer à réaliser des tirages de cartes de voyance pour vous, puis pour une autre personne.